Philippe Mallétroit, directeur, Gensus, France

Prix ​​élevés du porc et prix élevés des aliments pour animaux

Après une forte hausse du prix du marché du porc pendant quelques semaines entre le 28 février et le 7 mai (+0.39 € le kg de carcasse), le prix n'a pas bougé ces 5 dernières semaines et reste à 1.698 €.

Le prix moyen des 12 derniers mois est de 1.391 €. Par ailleurs, le prix moyen des 22 premières semaines de 2022 est de 1.481 € contre un prix moyen de 1.332 € en 2021.


L'offre de porcs diminue en France semaine après semaine, comme dans d'autres pays européens (Belgique…) dans un contexte de baisse saisonnière de la production ; et déclin cyclique avec des réductions de production voire un arrêt définitif pour certains producteurs ou temporaire pour d'autres.

Le poids carcasse moyen diminue, conséquence de la baisse de la production. La principale raison du déclin de la production est le prix record des aliments pour animaux.

En décembre 2021, le prix moyen de la moulée était de 322 € la Tonne (contre 268 € un an auparavant) et d'environ 330 € la Tonne fin janvier 2022. Fin mai, le prix moyen de la moulée était d'environ 370 € et continue de monter. Beaucoup s'attendent à un prix supérieur à 400 € la Tonne dans quelques mois. Ce serait complètement fou ! Bien sûr, le prix des aliments pour animaux pourrait être un peu différent selon le niveau de récolte de 2022 et si l'Ukraine peut exporter ses céréales….

Plan de résilience économique et sociale

Comme nous l'écrivions dans notre précédent rapport, le Premier ministre français a présenté un plan de résilience économique et sociale pour faire face, entre autres, aux hausses brutales des prix des matières premières liées à la guerre en Ukraine. Ce soutien a été validé par la Commission européenne le 10 mai et pourrait bénéficier à plus de 100 000 agriculteurs cet été.

Le montant de cette aide variera entre 1,000 35,000 et XNUMX XNUMX euros par exploitation, selon la dépendance à l'achat d'aliments pour animaux. Nous avons déjà entendu dire que certains producteurs attendent cette aide avant de prendre une décision quant à la poursuite ou non de leur activité.

La filière porcine française n'avait pas connu de crise économique aussi grave depuis très longtemps.

Source : Marché du Porc Breton, Ministère de l'Agriculture

Partagez ça ...
Partager sur LinkedIn
Linkedin
Partager sur Facebook
Facebook
Tweet à ce sujet sur Twitter
Twitter

Catégorisé dans: ,

Cette publication a été écrite par Genesus